Tourisme et Patrimoine

ViaRhôna : une voie verte le long d’un grand fleuve

Trois régions accueillent la ViaRhôna, itinéraire dédié aux déplacements non motorisés qui reliera le lac Léman à la mer Méditerranée. Presque finalisé, il sert des objectifs aussi bien culturels et touristiques qu’environnementaux et favorise la mobilité douce pour les populations locales (urbaine notamment).

Publié le

Elle court, elle court, la ViaRhôna !

Commencée en 2003, elle trace, tronçon après tronçon, une véloroute * le long de la ligne bleue du Rhône.

Le projet est aussi ambitieux que séduisant. Il mobilise trois régions – Auvergne Rhône-Alpes, Région Sud PACA, Occitanie ainsi que 27 maîtres d’ouvrage. Elément phare du Plan Rhône, ViaRhôna est un formidable enjeu touristique et environnemental.

En 2016, ViaRhôna est devenue, avec « la Route du Rhône N°1 » en Suisse, une véloroute européenne « EV17 ».

Pour sa réalisation, ViaRhôna bénéficie de la forte mobilisation des collectivités locales qui réalisent les aménagements et du soutien financier du Plan Rhône et du FEDER via le Programme Opérationnel Interrégional Rhône- Saône 2014-2020.

Ainsi, 815 km de véloroute dont 700 km sont déjà praticables avec de belles promenades sur des espaces sécurisés accessibles à tous : enfants accompagnés, adultes, piétons, cyclistes, personnes valides ou handicapées… chacun peut profiter à son rythme de la piste aménagée. L’itinéraire dispose également d’installations gratuites comme les aires d’accueil et de services publics (toilettes, jeux...) qui devraient encore être développées.

Au fil du Rhône : un patrimoine, des paysages et des espaces naturels à préserver

ViaRhôna a des atouts considérables : gastronomie, culture, patrimoine naturel…

Devenue projet prioritaire, elle privilégie les modes de déplacement doux et permet aux riverains de renouer avec le fleuve roi. Il existe une culture du Rhône : ses lônes, sa faune et sa flore, ses écluses, et même ses crues mémorables font partie d’un patrimoine commun. Tout le long du tracé, des œuvres d’art, musées, monuments… y font référence.

Paysages et Patrimoine historique…

Ainsi, au fil du Rhône, le cycliste peut sillonner les paysages alpins et s’arrêter aux berges urbaines du cœur de Lyon et visiter la cité historique gallo-romaine.

Il peut aussi parcourir les vignobles du nord au sud, contempler des patrimoines nombreux sur de nombreux sites : Vienne avec son amphithéâtre romain, le château de Tournon, la passerelle de Rochemaure...

Plus au sud, au départ d’Avignon, la romantique citée des Papes, l’itinéraire est ainsi ponctué de cités historiques et de ports à l’ambiance méditerranéenne. Puis, il découvrira Arles classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité avec son centre ancien et l’ensemble de ses monuments romains et romans…

De belles réserves et des sites naturels…

Certaines îles et cheminements du fleuve regorgent de réserves naturelles dont les visiteurs peuvent admirer leur beauté grâce à des sentiers pédagogiques et d’observatoires tout le long du fleuve.

Des trésors naturels sont mis en valeur et aménagés dans le respect de la faune et de la flore locales : les lônes, bras du Rhône, abritent des sites naturels magnifiques, depuis les zones humides du marais de Lavours aux splendides sites de la Camargue en passant par les 2 200 ha de nature du Grand Parc de Miribel Jonage.

...et des retombées économiques

Outre la gastronomie ou les hébergements de différents types, ViaRhôna présente aussi des activités nautiques et piscicoles (affluents)ainsi que les produits issus de l’agriculture et de la viticulture.

D’autres prestations destinées au tourisme ont d’intéressantes retombées financières et sociales en termes de création ou de maintien des emplois (loueurs de vélo, hôtels, restaurants…).

Sur ViaRhôna, l’impact économique annuel estimé est de 11.3 millions d’euros dont 83% produit par les touristes (1 nuit au moins hors de leur logement habituel).

ViaRhôna est ainsi une offre élargie de prestations et de loisirs dont la renommée grandit de jour en jour. La fréquentation touristique augmente et pour preuve l’édition de multiples brochures et de guides avec le tout dernier guide du routard.

Plus d'infos sur : www.viarhona.com

*Véloroute se compose de tronçons en voie verte (site propre réservé aux cyclistes, piétons, rollers, PMR) et de tronçons en voie partagée à faible circulation et de bandes cyclables.