Biodiversité, Qualité des eaux

Restauration des zones humides du vieux Rhône de Montélimar

Une nouvelle opération cofinancée par les partenaires du Plan Rhône-Saône, l'Union européenne et le soutien des acteurs locaux pour diversifier la biodiversité, éliminer les espèces invasives afin d’améliorer ces espaces naturels.

Publié le

En 2019, le Conservatoire d’Espaces Naturels Rhône Alpes (CEN Rhône-Alpes) a lancé une étude visant à restaurer deux zones humides du vieux Rhône de Montélimar : « les Iles du Rhône » (Châteauneuf du Rhône), au niveau de la confluence avec le fleuve et « le lac du Meyrol » situé à Montélimar.

Les travaux de restauration débuteront en 2021 sur le chapelet d’étangs des Îles du Rhône. 

L’objectif est de diversifier la biodiversité, d’éliminer progressivement les espèces invasives afin d’améliorer ces espaces naturels.

Issus d’anciennes gravières, les étangs seront reconnectés entre eux ainsi qu’au Rhône afin de  développer les flux d’eau et de nutriments nécessaires à la biodiversité et de recréer des  zones refuges et d’intérêt pour la faune (brochet, vairon, martin pêcheur, castor, etc.)
Les berges, aujourd’hui abruptes, seront re profilées et végétalisées pour créer des roselières et des boisements humides.

Le chantier débutera au printemps 2021 et se déroulera jusqu’en 2023.

Cette opération a été possible grâce à la participation financière des partenaires du Plan Rhône-Saône (l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, la CNR, …) et de  l’Europe à travers le Programme Opérationnel Interrégional Rhône Saône 2014-2020. Elles est soutenue par de nombreux acteurs locaux.

 

Projet de restauration de quatre étangs sur les îles du Rhône - Drôme